Témoignage de Pierre Henriet, enseignant à l’ECAM Bruxelles

Publié le

Pierre Henriet, enseignant à l’ECAM Bruxelles, était présent cette semaine sur notre campus dans le cadre des échanges ERASMUS. Il nous a fait part de ses impressions sur son expérience au sein de CESI École d’Ingénieurs.

Bonjour Pierre, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Pierre Henriet et je suis enseignant à l’ECAM Bruxelles (École Centrale des Arts et Métiers) dans le domaine du BTP.

Quel a été ton parcours ?

Après un bac +5 d’ingénieur, j’ai d’abord travaillé sur chantier, sur la partie bâtiment. Suite à cette première expérience, j’ai ressenti le besoin d’effectuer une remise en question professionnelle et j’ai décidé de me diriger vers l’enseignement. Cela va faire maintenant 10 ans que je suis professeur en école d’ingénieurs.

Quelle est la raison de ta venue à CESI Lyon ?

Depuis 3 ans, je viens à CESI Lyon École d’Ingénieurs une semaine par an, dans le cadre des échanges ERASMUS. Chaque année, je suis venu pour un projet différent.

La première année, j’ai donné des cours aux apprenants du Mastère Spécialisé® Efficacité Énergétique et Environnementale. Mon souhait en venant sur le campus de Lyon était à la base de découvrir la pédagogie propre à CESI : l’A2P2 (1). À l’ECAM Bruxelles nous sommes plutôt une école traditionnelle avec des projets d’application, rien de comparable à l’A2P2. Cela m’intéressait d’approfondir cet aspect-là. Durant ma semaine de présence, j’ai discuté avec deux enseignants qui m’ont dit qu’au regard de mes compétences en physique du bâtiment, cela pouvait être intéressant que je revienne découvrir l’A2P2 dans le cadre d’un projet spécifique, le P3, « Bâtiment du futur – Bâtiment modulaire ».

L’année dernière je suis donc revenu pour ce projet P3. J’ai à nouveau donné des séances de cours mais cette fois j’ai également pu suivre les apprenants dans la conception de maquettes et l’analyse de résultats d’essais.

Cette année, je viens dans le cadre de la semaine consacrée au PFI, le Projet de Formation Individuel. Je trouve ça très intéressant d’aider les apprenants à réfléchir à leur parcours, à ce qu’ils veulent faire suite aux compétences qu’ils sont en train de développer pendant leur formation. C’est quelque chose que nous n’avons pas chez nous et je trouve que c’est une belle approche, je pense que c’est très utile pour eux. Cette semaine j’ai aimé le fait de pouvoir être sur place pour rencontrer les apprenants, discuter avec eux. De leur côté ils trouvent appréciable d’avoir en face d’eux quelqu’un comme moi qui a un parcours un peu atypique avec une remise en question à un moment dans sa carrière. Le fait d’être une personne extérieure à l’école permet de porter un autre regard sur eux, de développer un contact particulier. C’était un réel plaisir de participer à ce projet ! Habituellement, ce séminaire a lieu à l’extérieur du campus : j’espère que le contexte sanitaire me permettra d’y prendre part sous cette forme l’année prochaine.

Qu’est-ce que cette expérience t’apporte ?

Quand je viens dans le cadre de projets A2P2, j’acquiers de l’expérience. Toutes les observations que je fais sont enrichissantes. Le but n’est évidemment pas de remplacer le contenu de la formation à l’ECAM Bruxelles mais depuis ma première venue, j’essaie de mettre en place certaines applications dans mes propres cours. J’aime aussi le fait de pouvoir apporter mon expérience dans les projets liés au bâtiment. Je suis venu à chaque fois dans un contexte différent et c’est toujours enrichissant car chaque année je découvre de nouvelles choses. Cette semaine d’échange est comme une petite bouffée d’oxygène dans le quotidien professionnel parce que l’on fait complètement autre chose, je trouve que cela permet vraiment de s’ouvrir. Il est important pour moi d’insuffler ça à mon parcours professionnel. Il y a peut-être aussi un peu moins de pression dans le fait d’être dans une autre école. Aussi par rapport au contexte sanitaire, je vois comment certaines choses ont été mises en place ici pour garder le contact avec les apprenants : c’est toujours intéressant d’échanger sur ces sujets. Et puis bien sûr avec le temps j’ai noué des liens avec l’équipe de Lyon et c’est toujours un grand plaisir de les revoir chaque année.

Un grand merci à Pierre Henriet pour son témoignage !

Pour en savoir plus sur le PFI, découvrez le témoignage de 3 étudiants ici : le Projet de Formation Individuel à CESI.

(1) A2P2 : Apprentissage Actif Par Problèmes. Cette méthode pédagogique utilisée par CESI École d’Ingénieurs est une démarche d’apprentissage par résolution de problèmes : elle permet aux étudiants d’être acteurs de leur apprentissage et de stimuler leur sens de l’initiative et de l’innovation.

Afterwork Afterwork Afterwork
Afterwork

Vous n'avez pas pu assister à notre Journée Portes Ouvertes ?

Laissez-nous vos coordonnées, nos équipes vous recontactent !