• Actualités
  • Projets
  • RSE
  • Témoignages
Publié le

Dans cette page :



Le campus CESI de Lyon innove en proposant à ses étudiants en troisième année du cursus ingénieur filière BTP une nouvelle option : génie urbain. Cette initiative vise à faire réfléchir les futurs experts sur des alternatives écologiques et sociales aux politiques urbaines actuelles. Nos étudiants ont accepté de témoigner et de vous partager leur travail.

L’option génie urbain : une occasion de comprendre les problématiques sociales de demain

L’option génie urbain a été déployée en plusieurs phases.

Les étudiants ont d’abord élaboré une fresque de la construction pour les aider à appréhender la durée de vie d’un bâtiment. Cette fresque a été construite à l’aide d’un jeu de cartes et leur a permis de saisir la notion de ville à travers ses différents acteurs sociétaux.

Dans un second temps, grâce à un partenariat avec la Mairie du 9e arrondissement de Lyon et Plateau Urbain, une coopérative solidaire d’immobilier, nos élèves ont visité « L’Agora du 9e« . Cette annexe de la mairie du 9e arrondissement, en partie vacante, est au cœur d’un projet de revitalisation. La mairie a mandaté Plateau Urbain pour sélectionner un gestionnaire chargé de superviser le nouveau projet et de mettre à jour les données sur l’impact de la nouvelle utilisation de l’espace sur son environnement proche. Nos étudiants ont donc contribué à cette réflexion approfondie sur la gestion de ce bâtiment en proposant des scénarios d’aménagement. Pour les aider au maximum, la directrice générale des services de la mairie leur a présenté les enjeux, les tensions, les attentes des résidents voisins et les aspirations de la mairie pour ce projet.

Pour terminer, ils ont présenté leurs idées d’aménagements par groupe devant un jury. Un membre de chaque équipe a accepté de témoigner.

Les projets innovants de nos étudiants

le témoignage de Louis

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Louis Gidon, j’ai 25 ans, et je suis en 5e année du cursus BTP à CESI sur le campus de Lyon. Je suis en alternance chez Socotec Immobilier Durable.

  • Quel métier souhaites-tu faire après ta formation ?

Après ma formation, je souhaiterais travailler en tant qu’ingénieur chargé d’affaires en performance énergétique du bâtiment.

  • Qu’est-ce que tu as le plus apprécié dans l’option génie urbain ?

Ce que j’ai le plus apprécié dans l’option génie urbain, c’est la dimension concrète du projet proposé. Nous avons eu l’opportunité de nous impliquer dans un projet réel en cours de réalisation, piloté par la Mairie du 9e arrondissement de Lyon. Cette approche pratique nous a permis d’explorer de manière approfondie le domaine de l’urbanisme, en effectuant des visites sur site et en interagissant avec les parties prenantes du projet. Cette immersion nous a donné le sentiment palpable que nos analyses et recommandations pouvaient véritablement influencer sur l’évolution et la réussite de ce projet de revitalisation.

  • Que t’a apporté l’option ?

Elle m’a apporté une compréhension approfondie des principes de l’urbanisme. J’ai pu acquérir des compétences techniques en conception et en planification urbaine. Travailler en équipe sur ce projet d’envergure a renforcé ma capacité à collaborer, à trouver des solutions créatives afin de répondre aux besoins des occupants du quartier et de la Mairie du 9e arrondissement.

  • Peux-tu nous expliquer l’idée d’aménagement de ton groupe pour l’Agora du 9e ?

Notre groupe a proposé un projet d’aménagement axé sur la transformation d’un quartier de transition en un lieu de rencontre dynamique et inclusif. Ce plan impliquait la rénovation d’un bâtiment vacant ainsi que la réhabilitation d’un parvis d’une superficie d’un hectare. Notre concept portait principalement sur la piétonnisation et la végétalisation du quartier, ainsi que l’intégration d’activités socio-culturelles et associatives au sein du bâtiment vacant. Nous avons imaginé implanter plusieurs éléments : un dépôt-vente Emmaüs, des locaux d’échanges linguistiques, des espaces de coworking, un repair coffee (pour réparer des objets cassés), ou encore un studio d’audiovisuel et de musique.

  • Que retiens-tu de cette expérience ?

Ce que je tire de cette expérience, c’est la complexité inhérente à la recherche de solutions d’aménagement urbain. Elles prennent en compte une multitude de contraintes, qu’elles soient d’ordre humain, économique, environnemental, géographique, politique ou temporel. Cette option m’a enseigné que chaque quartier vacant possède un potentiel qui ne demande qu’à être exploité de manière réfléchie et innovante.

Le témoignage de Théo

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Théo Tambutté, et je suis en 5e année à CESI en majeure BTP avec une option en génie urbain ville durable.

  • Quel métier souhaites-tu faire après ta formation ?

Je souhaite poursuivre mes études pour un master en International Management. Mon but est d’ouvrir une entreprise de prestation de services dans le domaine de la construction.

  • Qu’est-ce que tu as le plus apprécié dans l’option génie urbain ?

J’ai apprécié le fait que le sujet porte sur un projet réel à Lyon avec des intervenants y travaillant. Le suivi était plus professionnel que scolaire et j’ai bien aimé le fait de nous laisser assez de liberté dans nos choix et dans la façon d’emmener notre projet.

  • Que t’a apporté l’option ?

Cela m’a permis de revoir une partie des notions vues au cours de mon cursus à CESI et de les appliquer sur un vrai projet.

  • Peux-tu nous expliquer l’idée d’aménagement de ton groupe pour l’Agora du 9e ?

Notre groupe a créé des zones spécifiques pour chaque niveau :

Le sous-sol est dédié aux zones de stockage. Au rez-de-chaussée, nous avons décidé d’inclure un atelier repair coffee et une zone d’atelier manuel avec des cloisons modulables pour une transformation en exposition temporaire d’art.

Le premier étage est celui composé d’un pôle santé, d’une zone de coworking, d’un espace pour un club d’échecs et d’une zone d’aide à l’insertion.

En extérieur, nous envisageons de déminéraliser la zone pour créer de vastes espaces verts avec plusieurs chemins de circulation piétonne. La route traversante, elle, serait semi-piétonne pour permettre l’accès aux livraisons des bars et commerces.

Les schémas du projet d’aménagement du groupe de Théo

  • Que retiens-tu de cette expérience ?

J’ai découvert l’importance des gestionnaires de biens, tels que Plateau Urbain, dans la gestion des espaces vacants en milieu urbain. Avant cette expérience, je ne savais pas qu’ils existaient. J’ai d’ailleurs été étonné par le nombre de locaux et de bâtiments inoccupés en France.

Découvrez d’autres témoignages

Découvrez d’autres témoignages de nos étudiants et alumni !